Panier
Votre panier est vide
Quantité:
Sous-total
TVA
Frais d’expédition
Total
Une erreur s’est produite avec PayPalCliquez ici pour réessayer
FélicitationsMerci de votre commande !Vous devriez bientôt recevoir une confirmation de commande de la part de PayPal.Quitter le panier d’achat

Blog

Aider les aidants

Publié le 13 juin 2017 à 8:40

Dans l’accompagnement de la maladie, on pense au malade, à ses ressentis, ses peurs, l’écoute dont il peut avoir besoin, et cela à juste titre.

On pense moins aux aidants : les proches qui soutiennent au quotidien le malade. Ils veillent à son bien-être, ils lui prodiguent des soins corporels qui parfois se rapprochent de soins infirmiers ce qui, pour un parent, un conjoint ou un enfant, n’est pas facile à vivre. Ils peuvent ne pas se sentir autorisés à se plaindre ou se sentir mal car ils ne sont pas le porteur de maladie. Ils peuvent ressentir de la culpabilité à sortir, s’éloigner pour quelques temps du malade. Ils peuvent se sentir impuissants face à la maladie. Ils peuvent aussi être débordés par l’émotionnel du malade alors qu’eux-mêmes ressentent peur, détresse, solitude… Ils ont besoin d’un espace de parole et de liberté rien à qu’eux, pour reconquérir de l’espace personnel et penser à soi. Se ressourcer est le meilleur atout pour être capable d’être disponible à l’autre.

Photo Fotolia.

Catégories : Accompagner la maladie, L'enfant qu'on a été, l'enfant intérieur, La vie de parents

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

0 commentaires

0